Le soin de canule de trachéotomie

Définition

    La trachéotomie est l’ouverture de la face antérieure de la trachée, dont la lumière est reliée à l’extérieur par une canule permettant d’assurer une respiration en excluant les voies aériennes supérieures.

    La trachéostomie est l’ouverture par section complète de la trachée à plein canal, le plus souvent dans le cadre d’une laryngectomie totale et abouchement de la trachée à la peau par une plastie. Elle est le plus souvent définitive.

Cadre législatif

  • Soin infirmier sur prescription médicale : art. R.4311-7 décret 2004-802 du 29/07/2004.

Indications

  • Transitoire :
  • Ventilation artificielle prolongée.
  • Difficultés de sevrage (après échec du sevrage sur sonde d’intubation).
  • Obstacle laryngé.
  • Intubation impossible.
  • Troubles de déglutition avec inhalation.
  • Encombrement avec toux inefficace.
  • Définitive :
  • Insuffisance respiratoire chronique évoluée.
  • Anomalies définitives centrales ou périphériques du carrefour oropharyngé.
  • Maladies neurologiques dégénératives.
  • Myopathies évoluées.
  • Laryngectomie.

 

Matériel

  • Les canule :
  • Canule à ballonnet :
  • Ventilation assistée.
  • Fausses-routes.
  • Sevrage.
  • Canule sans ballonnet :
  • Sevrage de la ventilation.
  • Permet la phonation.
  • Canule fenêtrée ou « parlante » :
  • Obligation de maintien de la trachéotomie.
  • Permet la phonation.
  • Possibilité d’oxygénation par un canal spécial.
  • Cordon.
  • Set de trachéotomie.
  • Pansement de Métalline® pour trachéotomie ou Surgimousse® ou compresses stériles fendues en Y.
  • Compresses stériles non tissées.
  • Antiseptique (Chlorexidine® car moins agressif pour les muqueuses).
  • Gants non stériles à usage unique.
  • Gants stériles à usage unique.
  • Cupule stérile : 2 cupules stériles si possible.
  • Décontaminant pour instrument (type Hexanios®).
  • Eau stérile.
  • Pince de Troeltsch.
  • Pince de Laborde : pince à 3 branches (en cas décanulation).
  • Manomètre de mesure de pression du ballonnet (si canule avec ballonnet).
  • Nécessaire pour aspiration trachéale.
  • Masque, lunettes, surblouse.
  • Sac à élimination des déchets papier et matériel non contaminé.
  • Sac à élimination des déchets d’activités de soins à risques infectieux.
  • Désinfectant de surface et chiffonnette.
  • Nécessaire à l’hygiène des mains.

 

Réalisation du soin

  • Vérifier la prescription médicale.
  • Prévenir le patient.
  • Installer le patient confortablement.
  • Mettre le masque, les lunettes et la surblouse.
  • Effectuer un lavage simple des mains ou effectuer un traitement hygiénique des mains par frictions avec une solution hydro-alcoolique : hygiène des mains.
  • Installer le matériel après vérification des dates de péremptions et de  l’intégrité des emballages.
  • Installation sur une surface propre et désinfectée au préalable.
  • Installer les poubelles de tri des déchets au pied du lit du patient.
  • Respecter le triangle d’hygiène, de sécurité et d’ergonomie : Propre (matériel) – Patient – Sale (poubelles).
  • Ouvrir aseptiquement les compresses stériles et les imbiber avec l’antiseptique, laisser un paquet de compresses sèches.
  • Préparer les 2 cupules :
  • Cupule n°1 : eau stérile et décontaminant pour instrument (respecter les dilutions).
  • Cupule n°2 : eau stérile.
  • Réaliser une aspiration des sécrétions.
  • Effectuer un lavage simple des mains ou effectuer un traitement hygiénique des mains par frictions avec une solution hydro-alcoolique : hygiène des mains.
  • Mettre les gants non stériles.
  • Enlever le loquet et retirer la canule interne. Pour une canule souple avec ballonnet de type Shilley, il faut dégonfler le ballonnet avant de retirer la canule.
  • Mettre la canule interne dans la cupule n°1 (eau stérile et décontaminant pour instrument).
  • Retirer le pansement de Métalline® et le jeter.
  • Jeter les gants.
  • Effectuer un lavage antiseptique des mains ou effectuer un traitement hygiénique des mains par frictions avec une solution hydro-alcoolique : hygiène des mains.
  • Mettre les gants stériles.
  • Nettoyer le pourtour de la canule externe et le trachéostome avec des compresses imbibées d’antiseptique.
  • Sécher par tamponnement avec des compresses stériles sèches.
  • Nettoyer la canule :
  • A l’aide de la pince de Troeltsch, prendre une compresse stérile sèche non dépliée et la mettre dans la main gauche gantée.
  • Attraper la canule dans la cupule n°1 à l’aide de la pince de Troeltsch, avec la main droite (si l’on est droitier, sinon inverser le protocole), et poser celle-ci dans la main gauche.
  • Avec la pince de Troeltsch tenue dans la main droite, prendre une compresse stérile, la dépliée et la tremper dans la cupule n°1.
  • Introduire la compresse dans l’orifice de la canule, la pousser avec la pince et la récupérer à l’autre bout de la canule, avec l’aide de cette même pince (effectuer un mouvement de rotation).
  • Jeter la compresse sale.
  • Recommencer l’opération jusqu’à ce que la canule soit propre, en changeant de compresse à chaque passage.
  • Rincer la canule en la plongeant dans l’eau stérile. A défaut d’une deuxième cupule, verser abondamment de l’eau stérile dans la canule en la maintenant avec la pince de Troeltsch afin de la rincer.
  • Sortir la canule de la cupule n°2 avec la pince de Troeltsch.
  • Sécher la canule :
  • Prendre une compresse stérile sèche non dépliée dans la main gauche.
  • Poser la canule rincée sur la compresse dans la main gauche.
  • Avec la pince de Troeltsch tenue dans la main droite, prendre une compresse stérile et la dépliée.
  • Introduire la compresse dans l’orifice de la canule, la pousser avec la pince et la récupérer à l’autre bout de la canule, avec l’aide de cette même pince (effectuer un mouvement de rotation).
  • Jeter la compresse.
  • Recommencer l’opération jusqu’à ce que la canule soit sèche, en changeant de compresse à chaque passage.
  • A l’aide d’une compresse stérile sèche, introduire la canule interne dans la canule externe et bien refermer le loquet avec la compresse. Pour une canule souple avec ballonnet de type Shilley, il faut gonfler le ballonnet après avoir remis la canule.
  • Mettre le cordon propre, puis seulement retirer le cordon sale après l’avoir coupé.
  • Remettre un pansement de Métalline® propre (surface grise sur la peau) avec la pince de Troeltsch.
  • Jeter les gants.
  • Effectuer un lavage simple des mains ou effectuer un traitement hygiénique des mains par frictions avec une solution hydro-alcoolique : hygiène des mains.
  • Réinstaller le patient.
  • Eliminer les déchets et désinfecter le matériel utilisé ainsi que le plan de travail.
  • Transmission : réaction du patient.

 

Risques et complications

  • Hémorragie : risque d’hématome comprimant la trachée.
  • Décanulation accidentelle.
  • Obstruction de la canule par un bouchon muqueux.
  • Infection.
  • Plaie autour de l’orifice de la trachéotomie.
  • Fausse route : ballonnet trop peu gonflé.
  • Lésion de la trachée (ballonnet gonflé en permanence sur le long terme, canule non adaptée).
  • Pneumonie nosocomiale.

 

Surveillances et évaluations

  • Respiration :
  • Fréquence (le premier signe de détresse respiratoire est une fréquence augmentée, au-dessus de 35 par minutes).
  • Rythme.
  • Amplitude.
  • Utilisation des muscles respiratoires accessoires.
  • Saturation en oxygène.
  • Sécrétions :
  • Couleur, odeur, aspect, consistance.
  • Hémorragique.
  • Orifice de la trachéostomie :
  • Aspect.
  • Irritation.
  • Inflammation.
  • Tissu de granulation.
  • Confort du patient :
  • Douleurs.
  • Plaintes.
  • Anxiété.
  • Signes clinique de décanulation accidentelle ou de bouchon :
  • Dyspnée.
  • Agitation.
  • Désaturation en O2.