Aérosolthérapie

Définition

L’aérosolthérapie est la projection dans les voies respiratoires d’un micro-brouillard de substance volatiles, médicamenteuses ou non.

Cadre législatif

  • Aérosol non médicamenteux : Soin infirmier sur rôle propre : art. R.4311-5 décret 2004-802 du 29/07/2004
  • Aérosol médicamenteux : Soin infirmier sur prescription médicale : art. R.4311-7 décret 2004-802 du 29/07/2004

Objectifs

  • Fluidifier les sécrétions bronchiques.
  • Humidifier les voies respiratoires.
  • Bronchodilater.

Indications

  • Encombrement bronchique : fluidifier des sécrétions bronchiques pour faciliter leurs évacuations.
  • Bronchospasme.
  • Désinfection des voies respiratoires supérieures (sinusite, pharyngite, rhino-pharyngite), des voies respiratoires inférieures, des alvéoles pulmonaire.
  • Adjuvant de la kinésithérapie.

Matériel

  • Nébuliseur avec masque.
  • Tuyau de raccordement.
  • Source d’oxygène ou d’air comprimé : bouteille, prise murale.
  • Débilitre (L/min).
  • Solution médicamenteuse sur prescription médicale ou eau distillée stérile voire sérum physiologique.
  • Mouchoirs en papier.
  • Réniforme (haricot).
  • Sac à élimination des déchets.
  • Nécessaire à l’hygiène des mains.

Réalisation du soin

  • Vérifier la prescription médicale.
  • Prévenir le patient, lui informer que ce n’est pas douloureux mais bruyant.
  • L’aérosol doit être fait avant la kinésithérapie respiratoire.
  • L’aérosol doit être fait à distance des repas.
  • Installer le patient en position assise, dans l’impossibilité, l’aérosol peut être administré allongé.
  • Vérifier les dates de péremption du matériel et l’intégrité des emballages.
  • Effectuer un lavage simple des mains ou effectuer un traitement hygiénique des mains par frictions avec une solution hydro-alcoolique : hygiène des mains.
  • Faire moucher et cracher le patient dans le réniforme.
  • Assembler l’aérosol et mettre la solution dans le nébuliseur.
  • Placer le masque sur le nez et la bouche, vérifier l’absence de fuite.
  • Régler le débit, s’assurer de la formation du brouillard.
  • Faire respirer normalement.
  • A la fin de l’aérosol, réinstaller le patient, le laisser cracher si besoin.
  • Nettoyer le masque et le nébuliseur avec un peu de savon et bien rincer. Jeter et renouveler le matériel tous les jours.
  • Transmission : produit utilisé, heure de l’aérosol, réaction du patient durant le soin (toux, crachat, saturation, fréquence respiratoire).

Risques et complications

  • Inefficacité si fuite.
  • Nausée si aérosol fait à proximité d’un repas.
  • Peur, sensation d’étouffement, d’oppression.

Was this article helpful?

Articles en lien