Electrocardiogramme : ECG

Définition

L’électrocardiographie ou E.C.G. correspond à l’enregistrement de l’activité électrique qui traverse le cœur, via des électrodes cutanées positionnées dans les différents points du corps.

On appelle électrocardiogramme le tracé de l’activité électrique.

Cadre législatif

  • Soin infirmier relevant du rôle propre : art. R.4311-5 décret 2004-802 du 29/07/2004.

Indications

  • En cas de douleur thoracique.
  • Établir un diagnostic.
  • En cas d’urgence.
  • Lors d’un bilan pré-opératoire.
  • Surveillance cardiaque.

Réalisation d’une électrocardiographie

  • Prévenir le patient. Lui informer que c’est un soin non douloureux, lui demander de rester calme et détendu pendant l’enregistrement pour éviter les artefacts et un enregistrement de mauvaise qualité.
  • Installer le patient en décubitus dorsal, torse nu, les bras allongés le long du corps.
  • Enlever tout objet métallique (montre, bijoux), éloigner tout objet touchant le lit et débrancher le lit s’il s’agit d’un lit électrique afin d’éviter les parasites.
  • Vérifier l’état cutané, si besoin laver la peau et bien la sécher, et couper les poils au ras de la peau pour permettre une meilleure adhésion des électrodes.
  • Placer les électrodes :
  • dérivations standards : recueillies grâce aux électrodes posées sur les quatre membres selon le code couleur :
    • rouge : bras ou épaule droit.
    • noir : jambe ou aine droit
    • jaune : bras ou épaule gauche.
    • vert : jambe ou aine gauche.
  • dérivations précordiales : recueillies grâce aux électrodes posées sur le thorax selon une position précise :
    • V1 (rouge) : 4e espace intercostal droit, au bord du sternum.
    • V2 (jaune) : 4e espace intercostal gauche, au bord du sternum.
    • V3 (vert): entre V2 et V4.
    • V4 (brun) : 5e espace intercostal gauche, sur la ligne médioclaviculaire.
    • V5 (noir) : entre V4 et V6.
    • V6 (mauve) : 5e espace intercostal gauche, sur la ligne axillaire moyenne, à hauteur de V4.
  • Effectuer les réglages de l’électrocardiographe : calibrage (1cm/mV), vitesse de déroulement du papier (25 mm/s).
  • Demander au patient de ne plus bouger et de respirer superficiellement.
  • Enregistrer.
  • Noter sur l’électrocardiogramme : le nom et prénom du patient, sa date de naissance, la date et l’heure de l’enregistrement.
  • Transmettre au médecin l’enregistrement.

Risques et complications

  • Stress du patient : bien le rassurer, examen pouvant être impressionnant mais non douloureux.
  • Tracé parasité : vérifier les branchements et recommencer.

Surveillances et évaluations

Quand il est normal, l’ECG est dit à rythme sinusal, il présente différentes périodes électriques.

L’onde P

  • Dépolarisation des oreillettes (systole auriculaire = contraction des oreillettes) : onde de dépolarisation s’étendant du noeud sinusal à travers les oreillettes : traduit l’activité du nœud de Keith et Flack.
  • Habituellement de 0.08 à 0.1 seconde.

L’espace PR ou espace PQ

  • Temps de conduction auriculo-ventriculaire.
  • Habituellement entre 0,12 et 0,20 seconde.

Le complexe QRS

  • Dépolarisation des ventricules (systole ventriculaire = contraction des ventricules) :
  • Normalement entre 0.06 et 0.1 seconde.
  • Cette durée très courte indique que la dépolarisation ventriculaire apparaît normalement très rapidement.
  • Si la durée du complexe QRS est prolongée (plus d’un dixième de seconde) alors la conduction est altérée à l’intérieur des ventricules.
  • Repolarisation des oreillettes (diastole auriculaire = relâchement des oreillettes) : se produit pendant la dépolarisation ventriculaire.
  • Pas d’onde visible puisque comme l’onde de repolarisation des oreillettes est relativement faible en amplitude, elle est masquée par le complexe QRS généré par les ventricules.

Le segment ST

  • Temps de repolarisation complète des ventricules

L’onde T

  • Repolarisation des ventricules (diastole ventriculaire = relâchement des ventricules).
  • Plus longue en durée que la dépolarisation (la vitesse de conduction de l’onde de repolarisation est plus faible que celle de l’onde de dépolarisation).

Was this article helpful?

Articles en lien