L’hygiène alimentaire

Définition

L’hygiène alimentaire correspond à une alimentation saine répondant aux besoins de l’organisme, et n’engendrant pas de problèmes de santé.

Cadre législatif

  • Soin infirmier sur rôle propre : art. R.4311-5 décret 2004-802 du 29/07/2004.

Matériel

  • Feuille de surveillance alimentaire.
  • Pèse-personne.
  • Toise mural.

Réalisation du soin

Rechercher les causes de déficit nutritionnel

  • Difficulté à s’alimenter :
  • Handicap physique.
  • Fatigue.
  • Manque de force physique.
  • Manque de motivation.
  • Dégoût de la nourriture.
  • Difficulté à ingérer les aliments :
  • Dentition en mauvaise état ou absence de dents.
  • Stomatite, aphte.
  • Nausée, vomissements.
  • Rechercher les habitudes alimentaires du patient :
  • Fréquence des repas.
  • Qualité et quantité des repas et des aliments.
  • Diversification des aliments.
  • Type de faim : nul, faible, moyenne, normal, importante, impérieuse.

Surveillance du poids

Le poids peut être surveiller par la courbe de poids en fonction de l’âge présente dans les carnets de suivis de santé, soit par le calcul de l’indice de masse corporel : IMC.

L’IMC est égal au quotient du poids en kilogramme par la taille en cm élevé au carré : IMC = P(en kg)/T2 (en mètre).

Le poids selon l’indice de masse corporel
Classification I.M.C. (kg/m²)
Maigreur < 18
Normal 18 – 25
Surpoids 25 – 30
Obésité 30 – 35
Obésité sévère 34 – 40
Obésité massive > 40

Éducation sur l’équilibre alimentaire

Principes diététiques

  • Règles générales:
  • Répartir l’alimentation au moins en 3 repas (1 collation possible à 16 h).
  • Ne pas sauter de repas.
  • Manger à heures relativement régulières.
  • Manger des féculents et du pain régulièrement à chaque repas.
  • Manger plus souvent des légumes secs.
  • Manger 4 à 5 fruits par jour.
  • Manger abondamment des légumes verts, riches en fibres.
  • A chaque repas:
  • 1 crudité et / ou fruit cru.
  • 1 part de viande (maigre si possible), ou poisson, ou 2 œufs.
  • 1 féculent : pomme de terre, pâtes, riz, semoule ou légumes secs associé à un légume vert cuit.
  • 1 laitage ou une petite part de fromage.
  • 1 morceau de pain éventuellement pour compléter le repas.

Manger moins gras

  • Pourquoi manger moins gras ?
  • Maigrir plus facilement, car les graisses sont très caloriques.
  • Prévenir l’athérome, c’est à dire éviter que les artères ne se bouchent au niveau du cœur (infarctus) ou au niveau des jambes (artérite).
  • Comment manger moins gras ?
  • Contrôler l’apport en graisses.
  • Limiter sans supprimer les matières grasses en contrôlant les quantités consommées.
  • Choisir des viandes peu grasses : volaille, lapin, bavette, rôti de veau, cheval.
  • Manger le plus souvent du poisson.
  • Diminuer le fromage car deux fois plus gras que la viande.

Manger les glucides indispensables

  • Pourquoi manger les glucides indispensables ?
  • Manger des glucides permet de manger moins de graisses, comble la faim et contribue au bon contrôle du diabète si ceux-ci sont variés et bien répartis.
  • Manger plus souvent des légumes secs (lentilles, flageolets, haricots blancs ou rouges).
  • Manger des féculents (pomme de terre, pâtes, riz, semoule…) ou des légumes secs qui ne font pas grossir s’ils sont cuisinés avec peu de matières grasses.
  • Éviter les sucres purs qui sont concentrés et apportent beaucoup de calories.
  • Comment manger les glucides indispensables ?
  • Faire 3 repas par jour et aménager éventuellement des collations qui vont éviter le grignotage.
  • Manger un morceau de pain matin, midi, soir, environ 1/6 de baguette.
  • Manger 2 à 3 fruits par jour.

Les boissons conseillées

  • Il est conseillé de boire au minimum 1,5 L de boisson par jour :
  • Eau plate.
  • Eau gazeuse (à limiter en cas d’hypertension).
  • Eau de source aromatisée aux extraits naturels.
  • Café chaud ou glacé, thé chaud ou glacé maison mais pas ceux du commerce.
  • Infusions y compris fruitées.
  • Jus de tomate, citron pressé.
  • Boisson light.
  • Lait écrémé ou demi-écrémé (1 à 2 verres par jour).
  • Bouillon de légumes, ou de viande dégraissé, potage léger.
  • Occasionnellement une orange ou un pamplemousse pressé.

L’alcool

  • Il faut éviter l’alcool. Cependant, les boissons alcoolisées, consommées en petites quantités peuvent être tolérées :
  • 1 à 2 verres de vin, l’apéritif de temps en temps, une bière à l’occasion.
  • Les boissons alcoolisées apportent des calories et favorisent la prise de poids :
  • 1 verre de vin = 60 calories.
  • 1 apéritif = 120 calories.
  • 1 bière = 150 calories.

Les petits creux

Lors d’un petit creux, il faut avant tout boire un ou plusieurs verres d’eau, plate ou gazeuse, du thé, du café, un citron pressé, un jus de légumes, une tisane, un potage ou bouillon.

On peut manger :

  • Un laitage.
  • Un fruit.
  • Des crudités.
  • Une tranche de jambon ou de dinde.
  • Des pickles (cornichons, variantes, oignons).

Risque et complication

  • Non observance des conseils nutritionnels.

Surveillances et évaluations

  • Surveillance de l’état nutritionnel.
  • Réalisation de la fiche de surveillance alimentaire.
  • Réalisation et surveillance de la courbe de poids.
  • Surveillance de l’état dentaire, buccal.
  • Surveillance du respect des conseils nutritionnels.

Was this article helpful?

Related Articles